Après avoir trouvé en Ethical Property un investisseur potentiel pour la CCR (voir CR du 2ème COPIL), le projet entre dans une phase clé : la recherche d’une implantation favorable.

Localisation dans l’hyper centre marseillais, ouverture à de nouveaux quartiers ? Et autour de quels partenariats : ville de Marseille, bailleur social, acteur historique de l’économie sociale ?… Le débat est lancé.

 

Le cahier des charges identifié par le groupe de travail 3 pour la recherche du lieu est le suivant :

  • La centralité, s’implanter sur un lieu de passage
  • L’accessibilité en transport en commun (métro / tram) et en vélo est jugée prioritaire sur
    l’accessibilité en voiture
  • Un quartier dynamique et en développement


Les pistes suivantes ont été évoquées :

  • Zone EUROMED : le projet de CCR passe prochainement en commission de maitrise d’ouvrage à Euromed pour une recherche d’un emplacement adapté.
  • Place Sadi Carnot : un local de 2100 m² situé rue de la République en face de l’arrêt du Tramway ‘Sadi Carnot’ a été identifié et pourrait peut-être convenir. Cet emplacement est à l’étude.


  • Montage avec un bailleur social. Pour équilibrer leurs opérations, les bailleurs sociaux peuvent acquérir plus de foncier qu’ils n’en ont besoin et en revendre une partie pour des projets en cohérence avec la destination du lieu. Une possibilité pourrait être étudiée avec la Logirem, qui démarre une nouvelle opération Boulevard National, mais la localisation est peu propice à un développement commercial.
  • La Poste de Colbert : MPM nous a indiqué que la Poste allait vendre deux bâtiments à Colbert (10 000 et 13 000 m²). Un contact avec La Poste nous a fait écarter cette hypothèse.
  • La Valentine : un local d’environ 2000 m² est en vente à La Valentine, dans le noyau villageois de la zone des Trois Lucs (info Hom&Ter). Mais ce lieu ne répond pas aux critères prioritaires énoncés (manque de desserte en transports en commun (1 bus), pas de centralité…)
  • La Caisse d’Epargne, déjà rencontrée par REGAIN, possède un vaste patrimoine immobilier sur Marseille. Certains immeubles sont ou vont être bientôt à la vente, comme leur siège près de Préfecture.

A vos réactions, commentaires, propositions…

3 Réponses à “Quelle localisation pour la CCR ?”

  1. Bonjour,
    pour faire suite à la proposition de Martine.
    Je souhaite apporter ma vision d’entrepreneur du commerce équitable: il est important de rappeler un des principaux objectifs de la création de cette CCR à savoir le renforcement économique des acteurs de l’ESS exclut ce type d’implantation.
    Nous avons besoin d’assurer notre équilibre économique. Tous les gens des quartiers Nord descendent en ville (Rue de Rome, St Férréol, Castellane…) pour faire leur shopping.
    Et il y a parmi les gens à convaincre aussi tout le reste de la ville.
    Les commerçants de l’ESS ont besoin de vendre leurs produits pour assurer leur dignité économique et celle des producteurs et partenaires impliqués dans leurs filières. Il faut donc s’implanter dans un endroit ou cet objectif pourra être atteint.
    L’autre objectif est la visibilité : qui nous verra dans les quartiers Nord?
    Je suis opposée à cette idée et il me semblerait intéressant d’avoir le point de vue de Prosper, un professionnel qui je crois ne me contredira pas.
    Pour finir, non je n’ai pas souvenir que l’objectif de la CCR soit celui d’apporter un plus dans les quartiers moins favorisés.
    Il y a d’autres projets a construire pour cela
    Bises.

  2. Il faut viser l’hyper-centre commercial de Marseille, à Préfecture !

    Je reviens avec insistance sur le bâtiment de la Caisse d’épargne à Préfecture. Je ne sais pas si son prix entrerait dans le budget prévu mais je continue à être convaincue qu’il n’y a pas de meilleur lieu pour un « grand magasin » de l’éthique en ville :
    1. Centralité : situé au milieu de la rue Paradis, à deux pas de la rue de Rome et au bout de St Férréol (les rues shopping de Marseille toutes populations confondues), proche de Castellane et du Cours Julien. Au croisement des 1er, 5eme, 6eme et 7eme et 8eme arrondissements.
    2. Accessibilité : devant la bouche de métro d’Estrangin
    3. Quartier : hyper-commerçant, quartier du Palais de justice et des cabinets d’avocats. Pouvoir d’achat des riverains au top.
    4. Caractère du bâtiment : rien à envier aux grands magasins parisiens.
    5. Il m’a l’aire très grand.
    On pourra trouver autre chose mais on ne trouvera pas mieux.
    Christel

  3. Une implantation dans les quartiers Nord de Marseille pour renforcer la dimension sociale du projet ?

    Je reviens discrètement sur le projet par rapport au foncier. J’ai bien lu qu’il faut privilégier l’accessibilité en transport en commun métro / tram mais le bus existe aussi même si… il est loin d’être fiable.

    Je trouve que malheureusement, privilégier cette implantation exclu forcément la cible qui selon moi devrait être prioritaire (mais il est facile de dire et de ne pas venir aux réunions) qui sont les familles plus populaires versus encore une fois les gens déjà convaincus, déjà sensibilisés… et donc encore une fois de plus de tourner en rond entre nous.

    Il existe un lieu qui est dans Marseille mais en dehors du centre qui se nomme la Caserne Mirabeau. Je ne sais pas quelle surface cela fait, mais c’est très grand. Un lieu historique et abandonné.
    Elle est située dans un quartier en mutation (si, si) vers les quartiers Nord…
    Mais les quartiers Nord c’est aussi ça http://www.mourepiane.com

    Pour le rôle social et mixité, le lieu est exemplaire (cité Consolat à côté). Il y a des associations qui oeuvrent dans ses quartiers notamment pour amener les gens à avoir d’autres loisirs que Plan de Campagne …

    Pour le renouveau du quartier:
    - il y a un projet de construction pour entreprises + crèche + maison personnes âgées en bas de la colline de Mourepiane, basé en tout cas dans la communication sur le développement durable et services (société Résiliance dirigée par Xavier Giocanti compagnon de Christine Lagarde et président de l’assoc Entrepreneur en Zone franche)… mais il y a aussi une plante rare à cet endroit le Teucrium donc à voir qui remportera le droit d’exister…
    - il y a aussi Prosper Wanner qui travaille sur Hôtel du Nord pour le développement des chambres d’hôtes dans ses quartiers (je travaille aussi sur le projet).

    Est-ce qu’un projet comme la CCR n’a pas aussi pour objectif d’apporter un plus dans les quartiers moins favorisés par les transports ou par leur image en appuyant ses demandes sur le côté médiatique et exemplaire du projet ?

Laisser une réponse